Sélectionner une page

Le début de l’histoire

Un long cheminement…

Je m’appelle Camille. J’ai grandi à Lyon entre Bourgogne et Vallée du Rhône. Dès mes quatre ans, je réclamais ma part de champagne dans des petits verres à liqueur. Autant dire qu’avec le vin, c’est une longue histoire d’amour !

Après m’être un peu égarée en école d’ingénieurs, j’ai décidé de consacrer ma vie à ce délicieux breuvage en passant deux diplômes me permettant d’avoir une connaissance poussée des vignobles mondiaux, de la dégustation, et d’une multitude d’autres sujets liés à la production et la commercialisation du vin.

Avec tout ça en poche, je suis partie au Cambodge travailler pour un distributeur de vins. Dépaysement total. C’est aussi là-bas que je suis devenue végane, après avoir vu Cowspiracy. Un électrochoc, surtout lorsqu’on a été élevée dans une famille d’écolos. Si vous ne l’avez pas vu, je vous le recommande fortement !

Enfin, j’ai passé l’année précédant le début de l’aventure The Vegan Cellar entre plusieurs mois de baroudage en Asie du Sud-Est, un tour de Nouvelle-Zélande assorti de deux mois à travailler dans un domaine pendant les vendanges qui ont lieu en mars / avril là bas, et une autre expérience en vinification, cette fois en Bourgogne pendant nos vendanges 2017.

La révélation

L’inspiration de The Vegan Cellar m’est venue en faisant mon jogging le 30 août 2017 au petit matin. Si vous aussi vous courez, vous avez peut-être constaté que c’est un moment idéal trouver de nouvelles idées ou des solutions à vos problèmes ! Et mon problème, c’est que j’avais beaucoup de difficulté à trouver des vins qui soient végétaliens. Un comble, quand on travaille dans ce domaine.

Jusqu’à ce que je réalise que je pouvais faire quelque chose pour changer ça, en créant The Vegan Cellar. Mais ça ne s’arrête pas là !

Ce n’est que le début

Car The Vegan Cellar, ce n’est pas juste un site, c’est le point de départ d’une communauté : la Vinganie. Celle de tous ceux qui aiment se retrouver autour d’une bonne bouteille pour refaire le monde. Ou changer le monde ? Peut-être. En tant que véganes, n’est-ce pas exactement ce que nous essayons de faire ?

Mais l’objectif de la Vinganie, ce n’est pas simplement d’échanger entre nous. C’est aussi de promouvoir le vin végétalien auprès du grand public, et d’encourager les vignerons à adopter des pratiques véganes.

Comment ? En partageant ces idées autour de vous. En créant un mouvement qui finisse par devenir impossible à ignorer. Afin qu’un jour, tous les vins soient végétaliens.

Mais c’est quelque chose que je ne peux pas faire seule. Maintenant, c’est avec vous que l’histoire s’écrit.

Vous pouvez aussi nous suivre sur les réseaux sociaux

0